BIENVENUE SUR Le monde du grand vin
RECHERCHE
 Gje

Le monde du grand vin

Du vin en général, de la gastronomie souvent, et du reste si nécessaire. Mais toujours dans le respect d'autrui. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé : consommez avec modération.

Le Domaine Taupenot-Merme

Jeudi 18 Juillet 2013, 12:13 GMT+2Par GjeCet article a été lu 1739 fois

On a souvent évoqué ici les grands crus de ce Domaine qui est maintenant entre les mains de la nouvelle génération avec Virginie et son frère Romain.

Si certains guides font l'impasse ou la moue sur les vins de cette propriété, nous, on aime la finesse des grands crus qu'il faut savoir attendre impérativement quelques années et des prix qui restent sympathiques eu égard à ce qui est proposé ailleurs et souvent pour des qualités moindres.

Mais aujourd'hui, je souhaite parler d'un simple Passetoutgrain, une AOC qu'on oublie bien trop souvent et qui pourtant connaît de belles expressions ici ou là.

frtg
Ici, sur la terrasse de Villa d'Este (photo Iphone) où on prépare le 5ème WWS
 
Actuellement, le Domaine propose les 2009 et les 2011 pour un prix TT de € 8. S'en priver, c'est péché. Le gamay et le pinot noir se partagent à égalité l'assemblage : 50/50.
 
Les raisins proviennent du lieu dit "Croix Jeanniard" sur la commune de Morey-St-Denis. Mine de rien, une belle façon d'apprécier ce que peut apporter le pinot noir (finesse, subtilité, complexité) à la richesse et à la volupté d'un gamay. Une leçon de choses !
 
Il doit être évident pour chaque amateur qu'un tel vin doit se consommer quasi frais, c'est à dire, en été, entre 13° et 15 ° maxi. Ne pas hésiter à morigéner qui de droit au cas où on vous le servirait autrement. Il y a certaines règles de dégustation qui ne souffrent aucune discussion, notamment celle de la température de service, d'autant plus qu'on sait qu'en été, avec les grands verres qui peuplent nos tables, cette température a des montées légendaires !
 
Faites l'effort de visiter le Domaine en prenant rendez-vous. Soyez gentil avec Virginie ou Roman et n'hésitez surtout pas à déguster tel ou tel premier cru ou grand cru dont la valeur n'attaquerait pas trop violemment votre budget "vins".
Lire d'autres articles de la rubrique

Cet article a été commenté 6 fois | Ajouter un commentaire | Revenir en haut | Aller en bas

Ah, le lac qui fait plop-plop… François, vivement la cinquième édition. Même en novembre.

Vendredi 19 Juillet 2013, 00:13 GMT+2 | Retour au début

Mauss dit

Et oui, le flop-flop est là, à la fois musical et discret.

Je lui ai dit bonjour de ta part, particulièrement aux poissons matutinaux que tu nourris avec les miettes de ton petit dej. :-)

Vendredi 19 Juillet 2013, 18:19 GMT+2 | Retour au début

Olivier dit

Et l'huile d'olive et choisi avec gout visiblement :)

Vendredi 19 Juillet 2013, 20:13 GMT+2 | Retour au début

Mauss dit

Il y aurait tellement à faire pour la promo des meilleures huiles italiennes.

D'abord une évidence : elles, puis rien, encore rien, et éventuellement quelques autres comme celle que Fredi m'a envoyée d'Espagne (de chez lui).

A écouter les vignerons qui produisent aussi de l'olio, ils ne gagnent pratiquement pas d'argent eu égard aux coûts de production.

En fait, tout le problème consiste à :

a : faire connaître ces qualités exceptionnelles des grandes huiles siciliennes, liguriennes, toscanes. Les essayer, c'est les adopter.

b : expliquer aux amateurs que cela vaut largement le prix d'un grand cru de vin, d'autant plus qu'à quantité égale, une olio di oliva vous tient tranquillement une bonne semaine.

Bref : beaucoup à faire sur ce produit !

Samedi 20 Juillet 2013, 08:48 GMT+2 | Retour au début

Mauss dit

PRESQUE HORS SUJET :

Le cose migliori della vita o sono illegali o sono immorali o fano ingrassare

Samedi 20 Juillet 2013, 16:08 GMT+2 | Retour au début

Mauss dit

Hier soir, au Laurent :

Mazoyères-Chambertin 2009 puis le 2007.

Simplement un vin de référence pour ce millésime 2007. Déjà de lourds regrets de ne pas avoir commandé un peu plus de ce cru à la fois si fin et si soyeux ! Une beauté totale.

La preuve ? A 3 convives, les deux topettes ont été séchées fissa. Bon, c'est vrai qu'au Laurent, on sait servir les vins à juste température : 14°/15°.

Je resterai toujours surpris par cette faculté des grands crus d'évoluer ainsi dans leur vie. Phénoménal.

Mercredi 24 Juillet 2013, 05:58 GMT+2 | Retour au début