BIENVENUE SUR Le blog du Grand Jury
RECHERCHE
Accueil> Notes de dégustation/Tasting notes (TN) > Une découverte assez singulière
 Gje

Le blog du Grand Jury

Du vin en général, de la gastronomie souvent, et du reste si nécessaire. Mais toujours dans le respect d'autrui. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé : consommez avec modération.

Une découverte assez singulière

Lundi 7 Decembre 2009, 15:55 GMT+2Par GjeCet article a été lu 2262 fois

Le bordelais, c'est un peu comme les USA : quand il y a crise, vous pouvez être certain qu'il y a toujours quelque part un foyer qui prend le taureau par les cornes pour trouver de nouvelles portes de sortie. Exemple parfait : le rôle qu'a joué la Silicon Valley en son temps et encore maintenant.

Effet de taille ? peut-être.

Mais surtout, travail, intelligence, sens du futur, passion, prise de risque (pas à la Catherine Deneuve, hein : la vraie prise de risque).

On sait que pour les sessions du GJE, j'accueille volontiers, dans la mesure des places disponibles d'autres vins qui me sont présentés par des propriétaires intéressés par notre approche.

Pour l'éventuelle future session des 2007 en juin (si j'arrive à en trouver le financement), j'ai donc reçu ainsi un échantillon d'une propriété dans les graves (Landiras) que je ne connaissais point.

Le vin répond au doux nom de "LIBER-PATER"

liber

Le vin fut donc dégusté avec attention. Incontestablement, un vin au-dessus du lot, et comme "simple" graves, mérite d'emblée d'être intégré dans la classe des meilleurs pessac-léognan, particulièrement au plus haut niveau. Clairement un cru qui ne sera pas dans les derniers lors de cette session à venir des 2007, et c'est une définition même de l'euphémisme. Belle longueur. Et surtout une identification assez facile en AOC graves ou pessac/léognan.

Notes de dégustation personnelle : superbe finesse immédiate, très grande élégance, soyeux sans mièvrerie, race, équilibre, arômes de haute tenue, le tout enchâssé - on est en 2007 - dans un bois neuf qui là, mérite l'adjectif de "luxueux". Reste à attendre pour constater dans quelle mesure ce bois prenant sera digéré par une matière aussi fine et délicate qui ne manque point de corps, heureusement.

Renseignement pris : il s'agit de barriques bourguignonnes, choisies - dixit le propriétaire - pour leur finesse (Cadus et Raymond).

Disons le tout net : on est aux antipodes des confitures, surmaturations, surextractions qui, trop longtemps, ont paru (à tort) à trop de monde comme la seule solution pour se faire remarquer par Parker.

Bouchon : voilà ce que m'écrit Loïc Pasquet, le propriétaire :

"Nous avons opté pour le bouchon Guala Seal après des essais car celui-ci magnifie le vin avec le temps. Nous avons une plus grande maîtrise de l'oxygénation et surtout celle-ci est régulière sur toutes les bouteilles.
Nous évitons les goûts de bouchons aussi ainsi que tout autres défauts."

Le Domaine en produit seulement 6.000 bouteilles, avec 300 liquoreux et 300 blanc sec que je n'ai pas dégustées. Le vins sera proposé sur internet dès janvier, quand leur site sera terminé.

Essai comparatif pour donner une référence : Sassicaia.

Même si vous enlevez 50 % à mes commenaires pour enthousiasme excessif, croyez moi : il en reste sous le pied !

Lire d'autres articles de la rubrique

Cet article a été commenté 12 fois | Ajouter un commentaire | Revenir en haut | Aller en bas

É.milie dit

Que savez vous du degré de prise de risque de Mlle Deneuve?!!!

Lundi 7 Decembre 2009, 22:49 GMT+2 | Retour au début

Mauss dit

Enormément car cela m'insupporte grave chaque fois qu'un média me raconte qu'un acteur ou une actrice "prennent des risques" en jouant ce type de rôle ou cet autre.

Grand ridicule à chaque fois.

Relire les phrases saines du Grand Bob (le Mitchum, pas l'autre) sur l'acteur et le cinéma : un homme sensé lui.

Mardi 8 Decembre 2009, 07:32 GMT+2 | Retour au début

Armand dit

T'es pas à ce qu'on te dit, François :-)
Tu parles de ce que dit Mitchum, mais quand il s'agit de Deneuve tu t'écoutes pas ce qu'elle dit, mais ce qu'un media pense!
Tu vois où ça mène de lire le Figaro
;-)

Mardi 8 Decembre 2009, 08:06 GMT+2 | Retour au début

Mauss dit

Yep : mais bizarre : je n'ai jamais lu une quelconque réprobation formelle, et ce n'est pas du Fig : Libé, Match, et autres revues sur papier glacé.

Mitchum : définition du placide.

Mardi 8 Decembre 2009, 09:43 GMT+2 | Retour au début

Michael Pronay dit

François,

J'ai un doute assez sévère en ce qui concerne les bouchons synthétiques. D'après mes connaissances, tous les modèles testés jusqu'à ce jour présentent un taux de transfert d'oxigène assez (ou même très) élevé — beaucoup plus élevè que les meilleurs bouchons et les capsules à vis —, trop élevé de toute façon pour un vieillissement au-delà de 3 à 5 ans.

Étrange que cela ne semble déranger personne ... :-(

Mercredi 9 Decembre 2009, 09:28 GMT+2 | Retour au début

Mauss dit

Sans préjuger de leurs décisions, j'imagine qu'ils ontfait pas mal de tests avant.

Au GJE, quand on a dégusté une série de grands crus d'Alsace bouchonnés des deux façons, devant huissier, à l'aveugle, 9/10 membres du GJE ont donné leur préférence au stelvin (un cru de 10 ans d'âge).

Mais on sait que bien des producteurs font, ont fait des tests : il faut attendre encore.

On va suivre cela de près.

Merci de nous lire Michael !

Mercredi 9 Decembre 2009, 12:31 GMT+2 | Retour au début

Monsieur Pronay,

Nous avons mené de nombreux essais sur 6 ans et beaucoup d'autres sont en cours dans de nombreux châteaux. Je peux vous assurer que ce bouchon n'a rien à voir avec ce que vous citez. Sa conception même est complètement différente et le résultat l'ai tout autant (au bout de 6 ans toutes les bouteilles avec le bouchon Guala sont au dessus des meilleurs bouchons lièges extra fleur 54mm ).

J'ai demandé au concepteur des comparatifs d'oxygénation entre les bouchons afin d'apporter une réponse scientifique (car celle-ci se mesure très facilement) et je vous les apporte demain sur le blog.

Soyez assuré que si nous avions eu un seul doute sur le fait que le bouchon pouvait dégrader 3 ans de travail (1 année de culture et 24 mois d'élevage) je vous garantie que nous ne l'aurions pas fait. Nous avons le soucis quotidient d'offrir le meilleur à nos clients et je pense que ce bouchon est un des éléments de progrès

Mercredi 9 Decembre 2009, 13:15 GMT+2 | Retour au début

Philip Ente dit

M. Pasquet
J'aimerais bien essayer votre vin. Le seul millisme que je peux trouver en Amerique est le 2004:

www.thewinecountry.com/pc...

Cet annee, est-il un bon representatif de vos annees plus recents?

Dimanche 13 Decembre 2009, 18:13 GMT+2 | Retour au début

Philip Ente dit

Zut! ce vin est votre vin blanc.

Vendez-vous vos vins rouges anu USA?

Dimanche 13 Decembre 2009, 18:16 GMT+2 | Retour au début

Monsieur Ente

Merci de l'intérêt que vous portez à nos vins. Liber Pater rouge 2006 est disponible aux USA. Vous pouvez dès aujourd'hui prendre contact avec M Baugier de la société Metrowine qui gère notre distribution Tel: (203) 969-3009. Celui-ci sera ravi de répondre aux mieux à vos attentes.

Pour information le millesime 2004 n'ai pas représentatif des vins d'aujourd'hui. De gros efforts ont été réalisés depuis notre reprise du vignoble.

En restant à votre disposition pour plus d'informations

Dimanche 13 Decembre 2009, 18:51 GMT+2 | Retour au début

Hervé Bizeul dit

On notera que le premier avantage du bouchon synthétique est de couter bien moins chers que le bouchon liège...

Ce qui n'est pas le cas du Guala qui est plus cher qu'un très bon bouchon l!ège et demande en plus un matériel spécifique de pose.

Ce bouchon synthétique est différent, et je serai intéressé, à l'occasion, de gouter le vin en // des vins "tests" que monsieur Pasquet n'a pas du manquer de faire ;-)

Lundi 14 Decembre 2009, 11:00 GMT+2 | Retour au début

Monsieur Bizeul

Vous êtes le bienvenu lors de notre prochaine dégustation test en mars. N'hésitez pas à me contacter sur [SPAM: proposer son adresse aux robots collecteurs est imprudent] pour préparer votre venue.

Lundi 14 Decembre 2009, 19:38 GMT+2 | Retour au début